Mon Interview pour FRANCE 3 Rhône-Alpes

Le livret est sorti, comme ça, pour simplement aller « au bout du projet », en étant persuadée depuis le début qu’il a son utilité, sans être pour l’instant consciente que ça allait se vendre! Je vais vous partager cette petite mais belle aventure!

 

Je n’ai même pas reçu mon épreuve papier, que fin octobre, j’annonce la sortie du livret, et là, surprise! Plus de 150 orthoptistes souhaitent me l’acheter 2h après mon annonce sur les réseaux et je reçois même une proposition de contrat en moins de 48H pour me proposer une revente via un site professionnel. Clairement je me dis que je n’étais pas du tout prête à tout ça. Il y avait bien sûr pleins de choses à retoucher dans le livret, il n’était pas du tout prêt pour faire face aux regards du plus grand nombre, je ne savais même pas à quoi il ressemblait. Je peux vous dire que j’ai lu plus d’un livre sur l’entreprenariat, et bien sûr je n’ai rien mis en pratique dans le bon sens! J’ai donc fait ce que je sais peut-être faire de mieux : j’ai travaillé, avant et après mes consultations pour finaliser ce cahier d’exercices. Quand je l’ai enfin reçu, j’ai vraiment réalisé. C’est alors que je me suis lancée avec joie dans la préparation des commandes, transformant l’appartement en bureau de poste d’appoint (désolé chéri!) ! 

 

Au-delà de cet engouement de la part de mes collègues orthoptistes, que je remercie énormément pour leur soutien sans failles, je devais faire connaitre ce livret, après tout, pourquoi pas! J’aime les réseaux sociaux et c’est part ce biais que j’ai décidé de communiquer principalement. Je trouve ça formidable, la rapidité avec laquelle les informations se véhiculent via FacebookInstagram (onglet permanent LYC) ou encore LinkedIn. Vous verrez, j’ai une grande préférence pour Instagram d’ailleurs. 

Bref. Au-delà de ces plateformes, je me mets à contacter le maximum de personnes touchant de près ou de loin l’actualité para-médicale, jusqu’à écrire à France 3 fin novembre. La communication est un travail énorme! Je découvre, j’apprends, j’y passe beaucoup de temps, ayant du mal à essayer « de vendre » tant bien que mal ce livret. Je suis une professionnelle de santé, je trouve que ça apporte un plus à la prise en charge du patient mais je n’ai pas « d’autres » arguments commerciaux, c’est pas mon « truc » tout ça, c’est limite malaisant pour moi d’ailleurs. Je prends sur moi, et plusieurs personnes me répondent, je rencontre d’ailleurs des personnes adorables et intéressées. 

Tout va très vite.

 Et puis, le samedi 19 décembre je reçois le mail d’un journaliste France 3 qui souhaite venir au cabinet pour présenter le livret dans la semaine sur la chaine régionale! Pétard !! On est loin d’un évènement national mais bien sûr que ça me fait quelque chose. Panique à bord, ils viendront le mercredi 23 décembre, le lendemain de mes 28 ans. J’appelle mon petit frère, à l’aise au niveau informatique : il faut faire le maximum pour qu’on sorte le site internet dans la semaine pour une meilleure visibilité! On ne doit pas rater ça. Il sait que je ne fais jamais rien tranquillement que toute ma vie se passe dans l’urgence et dans une organisation plus que douteuse. Le pauvre, il accepte tant bien que mal le challenge, surtout qu’il travaille également à côté et me fait ce merveilleux cadeaux d’anniversaire de rendre le site opérationnel à temps. 

Concernant l’interview, elle se fera d’abord, chez un petit patient qui a le livret en sa possession pour échanger avec lui et sa maman, puis ils viendront dans un second temps à ma rencontre au cabinet. Je remercie d’ailleurs chaque patient qui ont accepté de se prêter au jeu. La nuit qui a précédée, je n’ai bien sûr par fermé l’oeil et la seule chose qui me détendais c’était que j’allais avoir mon masque, je pourrais me cacher derrière, YES! 

Au total, il y a eu 1h de tournage environ chez le petit Raphaël et une heure de tournage au cabinet avec Juliette, pour 1mn40s de passage aux informations régionales. C’est très peu, vous vous dites d’ailleurs sûrement que ce n’est rien du tout mais pour moi ça été un vrai aboutissement. Lire vos commentaires, vos retours suite à ce mini reportage m’ont profondément touché. J’ai pris au final beaucoup de plaisir à travailler devant les adorable équipes de France 3, que je remercie pour leur bienveillance. 

J’espère que ce n’est que le début d’une belle aventure, et même si au final Les Yeux de Camille s’essoufleront peut-être je suis heureuse d’y avoir cru au bon moment d’y mettre toute mon énergie. Commentez cet article, partagez, continuez de faire briller Les Yeux de Camille

 

Les nouveautés 2021 arrivent bientôt, j’ai hâte de vous en dire plus, & un grand MERCI!

 

Laisser un commentaire

Panier d’achat

0

Aucun produit dans le panier.