Stimuler sa vision en jouant!

Dans ma pratique, j’utilise des outils spécifiques à l’orthoptie bien sûr mais la plupart du temps, j’utilise des jeux que l’on peut trouver dans le commerce, donc à la portée de tous à la maison ! Stimuler sa vision tout en s’amusant, c’est possible et bien sûr à petit prix ! Je vous mets le maximum de liens dans cet article.

LES PUZZLES

Bon clairement, je suis une fan de puzzle à titrer perso, et j’en ai 15 au cabinet, (oui oui je passe ma journée à faire des puzzles, ce job est génial). C’est même souvent le tout premier jeu que je propose en rééducation, dès l’âge de 3 ans. Ils vont du 2 pièces (assemblage de la tête de l’animal avec le reste du corps) au 48 pièces maximum au cabinet, en passant par le puzzle géant pour les enfants présentant des difficultés en motricité, lors de déficience visuelle où simplement pour le fun (il est trop beau mon puzzle géant). La plupart sont autour de 20/25 pièces et je les achète TOUS d’occasion (le Bon Coin, ou Vinted). Le puzzle, c’est un stimulant super pour l’enfant : on déduit, on manipule, on essaie, on recommence… Il permet de travailler la motricité fine, les compétences constructives (praxies), la motricité fine, et même la mémoire de travail. L’enfant va alors développer des stratégies mentales (rotation et flexibilité mentale), une méthodologie (les bords puis le milieu) et développer sa concentration. Au cabinet, je ne leur donne jamais le modèle du puzzle, car j’aime que les enfants soient attentifs à chaque détails, qu’il cherche la même couleur que telle pièce, le même trait, dans leur tas de pièces.

Les livres « Cherche et Trouve »

J’adore la famille Oukilé & surtout le livre sur le voyage. Il égaye toujours la séance : « alors Paul, on part dans quel pays aujourd’hui? ». D’ailleurs je choisit toujours des livres grands formats, qui je trouve sont plus ludiques et permettent une recherche visuelle dans un champ de vision d’autant plus grand. Je suis également adepte de la recherche de la carotte bleue (oui oui!) et je prends régulièrement des Où est Charlie où autre livres à base de Licornes ou de Pokémons grâce à une carte de bibliothèque que j’ai prise pour le cabinet. Cela permet de varier les plaisir (à prix mini) et d’orienter les parents sur la présence de livre spécifique dans la bibliothèque municipale. Les enfants sont d’ailleurs toujours très heureux de me dire quel livre ils-ont emprunter cette semaine. A travers ces livres, on travaille la recherche visuelle (ou exploration visuo-spatiale), l’attention visuelle et la mémoire de travail. Je commence à travailler sur ce type de support avec les enfants dès l’âge de 4ans. Ils sont souvent assez fatigués après cet exercice qui leur demande beaucoup de ressources cognitives.

Le MEMORY

Le memory stimule de nombreux aspects cognitifs et il est adoré des enfants. Je joue avec eux à chaque fois d’ailleurs (qui de l’enfant hypercompétitif ou de l’orthoptiste qui en est à sa 10e partie va gagner à ton avis ?) L’enfant travaillera alors son raisonnement, sa mémoire visuelle et sa concentration. Au cabinet, je ne mets pas toutes les pairs d’un coup, je fais varier la quantité en fonction des capacités et de l’âge de l’enfant. Quand il en a retourné deux, je lui dis de prendre une photo dans sa tête de la pièce et de son emplacement, pour stimuler sa mémorisation. Pour les enfants présentant de grandes difficultés, je le fais même face découverte : « donne-moi les deux canards ».

Le piquage

Un indispensable chez de nombreux orthoptistes, qui peut être repris à la maison à travers de nombreuses activités. L’enfant pourra travailler sa motricité fine, son attention et sa précision visuelle, dès 4ans généralement. Au cabinet, j’ai une planche trouée plastifiée où l’enfant doit placer les picots en plastiques dans les trous pour reproduire une forme, mais l’idée est la même que pour le piquage. Je l’adore!

Les Mikados géants

J’adorais ce jeu enfant (oui enfaite, je fais ce qui m’éclatais déjà à l’époque!), et au cabinet il a aussi beaucoup de succès. Il travaille les même aspects visuels que le piquage mais là l’enfant utilise l’information visuelle dans son ensemble : si je touche celui-ci, quelle répercussion cela aura sur les autres?

Les jeux d’encastrements

Il en existe pour tous les niveaux, et là on peut présenter le jeu à l’enfant dès tout petit (un an environ). L’enfant apprend par essais/erreurs puis apprend à reconnaitre une forme pour aller placer la pièce directement au bon endroit. Au cabinet, j’utilise le mien, qui était planqué dans le grenier de mes grands parents, et un plus dur, digne des plus grandes tortures! J’en achète souvent sur Groupon! D’ailleurs, j’achète au maximum des jeux en bois. J’ai une passion pour ce type de jouets et j’ai la chance d’avoir une entreprise à côté du cabinet, que je ne peux que vous conseiller : Ulysse, avec des prix corrects (perso je les prend sur VEEPEE).

Le TANGRAM

C’est un indispensable à tout âge (croyez-moi à l’apéro ça fait son effet et c’est pas toujours simple). Il en existe des « faciles » avec des codes couleurs ou des unis, plus difficiles. Au cabinet, j’en ai un avec des grosses pièces, et un autre avec des pièces plus petites pour travailler davantage la motricité. Vous pouvez même en imprimer sur internet directement ! Les modèle se trouvent également en pagaille sur le net, allant d’un niveau facile où chaque pièce est apparente, à un niveau plus difficile où on a seulement le modèle global, sans le détail des pièces. Ce jeu éducatif permet de travailler la logique et le visuo-spatial (disposition des formes).

La Boite à Lettres

Elle permet de créer ses propres mots mêles à l’infini et permet de façon plus facile de rentrer dans la recherche visuelle, via des codes couleurs et un aspect plus ludique que le mot mêlés basique sur feuille. On travaille alors la rapidité, la reconnaissance visuelle et la mémorisation visuelle.

Les perles

Alors oui c’est un basique, UNISEXE (oui je suis obligée le dire quand je vois la tête de certains papas ébahis d’entendre que j’ai fais faire des perles à leur fils) mais c’est top. Enfiler des perles, développe la motricité et la précision visuelle, dès 3ans. On peut également travailler le tri de couleurs avec!

Le DOOBLE

C’est la base, et les enfants en sont gagas! Il est en plus décliné sur pleins de thèmes (même Harry Potter) et permet à l’enfant de ne pas se lasser. Au cabinet, je ne l’utilise pas selon la « vraie règle ». Je dispose simplement quelques cartes (toujours en fonction de l’âge et des capacités de l’enfant) sur la table et je demande à l’enfant de me montrer 2 oiseaux, 2 soleils.. Je le chronomètre quand il devient à l’aise (sur 2mn à peu près) et ensuite j’essaie de battre son score, pour que ce jeu soit d’autant plus stimulant pour l’enfant. Plus l’enfant est à l’aise, plus je rajoute de cartes sur la table. Je peux également plus ou moins les étalé pour faire travailler les mouvements visuels (avec par exemple 10 cartes à gauche et 10 à droite).

Le jeu des clous

L’enfant doit reproduire la même forme que sur la carte en la construisant et en la fixant le tout avec des petits clous. On travaille alors le visuo-spatial, la précision, le visuo-constructif et la main se muscle pour se préparer à l’écriture.

J’espère que cet article vous aura plus et n’hésitez pas à posez vos questions où échanger à ce sujet en commentaire! Cette liste est bien sûr non exhaustive! Et n’oubliez pas, pour travailler les yeux de vos enfants de façon ludique, il existe également CECI!

Laisser un commentaire

Panier d’achat

0

Aucun produit dans le panier.